Flémalle d'hier et d'aujourd'hui

 
 

 
Texte à méditer :   "Ce n'est pas la fonction qui fait l'homme mais la manière dont il la remplit"   André Cools
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

C'est où?

 dwal.gif

logo_flemalle.png

Aujourd'hui

Samedi 22 Sept. 2018

Bonne fête à tous les :
Maurice


C'était aussi un 22 Sept.
1994

Découverte en Ethiopie du plus vieil hominidé (à ce jour) 4,4 millions d'années.


Né(e) un 22 Sept. 1953

Ségolène Royal

Références
Vidéos
Notre argent
Faire un don

Si vous le souhaitez vous pouvez participez aux frais d'hébergement du site en faisant un don par Paypal.

Je vous laisse le soin de choisir le montant, l'essentiel étant le geste.

Vous êtes ici :   Accueil » La Maison du Peuple

plqivoz.png

La Maison du Peuple

Extraits de l'ouvrage de Jean Moors :
La commune de Ramet accueillait une Maison du Peuple dans le hameau d’Ivoz. Celle-ci était située près de l’ancienne biscuiterie << Paquot >>, place François Gerard.
Elle ne pouvait réver meilleure situation.Elle ferma ses portes en mai 1974. Le batiment fut détruit et, a sa place, fut érigé une banque Fortis (devenu maintenant un lavoir).
Tout avait commence en 1888 par la creation d’une cooperative  "Le Magasin des ouvriers du Val-Saint—Lambert"  qui existait toujours en 1930.
En 1892, une autre cooperative "L’Economie" vit le jour dans la bourgade de Ramet.
En 1900, 1e village possédait plusieurs cooperatives : Les Amis réunis au Thiers de Ramet, L’Avenir a Ramet, La Justice et Le Rivage a Ramioul.
Vers 1910, la grande cooperative de Flémalle-Grande, L’Alliance, reprit les activités d'une petite cooperative en difficulté, mais Serwy ne la nomme pas. Toute cette animation prouve 1a vitalité des habitants << d’Yvoz » qui est parfois orthographié de cette façon.
Une Maison du Peuple vit 1e jour apres 1919. Durant de nombreuses années, elle hébergea plusieurs groupements. Mais le souvenir de l’un d’eux reste impérissable. Nous parlons des reminiscences touchant 1a troupe << La Semeuse >>. Elle était attachée a la Maison du Peuple, mais elle allait aussi jouer dans d’autres maisons rouges.
Les soirées de combats de boxe où les champions locaux défendaient l’honneur de la région restent aussi dans les mémoires [Journal La Wallonie, 3 décembre 1956].
Plus sage : dans les années soixante, le club Des Moins Vingt attaché a la publication "Salut les Copains" mettait de l’ambiance dans les murs.
Plus politique maintenant : lors des grèves de 1960, la salle servait de dortoir pour les ouvriers. Ces demiers, des leur réveil, partaient relever leurs compagnons participant aux piquets de grève a l’entrée des usines des environs. La garde relevée, les grévistes revenaient s'alimenter et se reposer a la Maison du Peuple, chez eux somme toute !
Ces précisions font partie des souvenirs d’une « teen-ager » de l’époque : la fille de Robert Havasse qui gérait l’estaminet en ces temps difficiles.
Peu avant, Mr Jacques Wiesen nous dira que ses parents ont géré la Maison du Peuple de 1950 à 1956.

Dixit Mr Jacques Wiesen :

"Les informations de Claudette (teenager à l'époque des -20) sont tout à fait exactes, son papa en était le Président, car il fallait une personne adulte responsable, d'autant plus qu'à cette époque, il était le gérant de cette même Maison du Peuple ; j'ai eu l'honneur d'être le Secrétaire des -20 et nous avons même fait venir Robert Cogoi (le coût était de 15.000 anciens francs !!!). Nous prenions régulièrement un orchestre du nom "Les Vikings" (2 guitares, 1 batteur et un chanteur) pour organiser des après-midis dansants."


Date de création : 03/04/2018 19:15
Catégorie : - Ivoz-Ramet
Page lue 253 fois

Programme TV

A la télévision :

oldtelevisionc.jpg

Vieux films

Au cinéma :

cine_clubbis.jpg

Musique

A  la radio :

juke-box-2.png